2015 Nathalie la Hargue

Ergonomie du confort
// Dessin sur photographie

 

// En quelques mots // Résidence itinérante sur les traces des lieux appréciés par les habitants du territoire, Nathalie la Largue a arpenté le Montreuillois, pris des photos, et imaginé les mobiliers qui seraient les mieux adaptés pour en profiter. Ses idées ont pris forme à travers des croquis sur photographies.

// L’artiste // L’activité artistique de Nathalie la Hargue se concentre aujourd’hui sur le dessin et la peinture. Lors de sa résidence à nos côtés, elle commençait à amorcer le glissement du design vers des techniques plus graphiques. Sa semaine de travail à nos côtés mêlait les deux éléments, tendait vers un équilibre entre ces deux aspects de son travail.

// La mue est désormais réalisée, et les projets actuels de Nathalie se tournent entièrement dans l’art de la peinture et du croquis, ainsi que dans la création d’un projet au long cours : une bande dessinée en cours de création.

// Elle partage aujourd’hui sa vie entre la France et l’Islande, et les paysages islandais ainsi que leur palette de couleurs se retrouvent dans ses dessins.

 .

Nathalie la Hargue

.

La résidence de Nathalie la Hargue a eu lieu du 19 au 31 octobre 2015 au sein de l’espace Victor Hugo (Désormais La Lanterne) à Montreuil-sur-Mer. Son projet, tourné vers l’espace public, le confort, la convivialité et la rencontre nous avait séduits, et sa semaine de travail en Montreuillois a été pour elle l’occasion d’une déambulation sur le territoire, de découverte de lieux partagés par les habitants, et le lieu d’une réflexion sur le mobilier urbain.

 

 Ergonomie du confort // en détails

« Comment aménager les espaces communs, quels biens communs peut-on imaginer afin qu’on ait envie de s’y installer, de s’abandonner à la détente, de s’approprier un espace, d’y revenir ?
J’aimerais repérer, dessiner des lieux publics identifiés comme des endroits de plaisance possible, des lieux où l’on vient seul, à plusieurs, pour passer les heures, regarder le paysage. Mais aussi m’intéresser aux espaces au cœur de la ville, où on a l’habitude de marquer une pause.
J’aime les lieux sans adresse que l’on se conseille pour errer, pour se donner rendez-vous, les vues imprenables encore méconnues, les bonnes positions pour regarder, profiter du soleil, de l’absence de vent ; les emplacements qui ne vendent rien sinon des conditions réunies pour regarder à plusieurs dans la même direction, se taire, allonger le temps.
Depuis que Je cherche encore a rendu cette réflexion possible lors d’une semaine de résidence, je suis attirée par le dessin pour chercher des formes libres en fusion avec l’existant, entre mobilier et aménagement urbain ou rural. Une semaine de mouvement, d’immobilité et de dessin que j’espère partager avec d’autres. » Nathalie la Hargue.

Et de fait, cette résidence fut un moment de partage, de rencontre avec les adhérents et les passants de la rue Pierre Ledent. Une carte du territoire ornait son atelier éphémère, et chacun pouvait y indiquer les lieux qu’il recommandait à notre artiste de visiter. Semaine d’itinérance entre les plages et la campagne, la résidence de Nathalie est probablement celle qui a rendu le plus honneur aux paysages de notre territoire.
Le projet était donc d’arpenter la côte d’Opale à la recherche de lieux appréciés par les habitants, et d’imaginer les mobiliers les plus adaptés à… y passer du bon temps. Poscas et carnet de croquis en main, appareil photo non loin, l’artiste a proposé de nombreux concepts, qui furent ensuite réunis dans l’espace Victor Hugo pour une exposition d’une semaine. Des cartes postales avaient été édités à cette occasion, afin de garder trace d’une partie des propositions de Nathalie tout en restant fidèle à l’idée d’itinérance, qui a animé toute cette résidence. Une série de badges avait également été réalisés en amont à partir des dessins préparatoires.

 

.

Les questionnaires préparatoires

 .

Carte collective

.

Espace Victor Hugo

.

Ouverture de l'atelier éphémère

.

 Merchandising

—-2015 : Nathalie la Hargue —-

Nathalie la Hargue, artiste designer, a fondé avec Laurence Yared de collectif après-vous, qui propose des installations évolutives et participatives, mais également des réflexions sur le geste, la danse et les contraintes qui peuvent être apportées au mouvement. Toutes deux ne sont pas inconnues en Côte d’Opale : elles ont vécu à Montreuil pendant quatre mois en 2013, à l’occasion de la résidence A.R.T.S. organisée par le syndicat mixte du Montreuillois.

Ensemble, après avoir obtenu leur diplôme à l’école Duperré, elles ont déjà investi le centre Pompidou, la conciergerie, ou la biennale de Saint Etienne. Fortes de ces lieux prestigieux, elles continuent à remettre en cause leurs pratiques, et en ce moment travaillent des directions différentes, tout en restant au sein du collectif.
Laurence Yared explore par exemple l’impression sur textile et met en place un protocole pour le moins original, déjà exposé plusieurs fois et qui sera à découvrir cette année à la Biennale de Saint Etienne : http://www.apresvous.fr/2h-pour-un-tapis-les-maisons-daura.html
Nathalie la Hargue a axé ses dernières recherches autour du confort in situ : comment trouver la position idéale pour le corps dans tel ou tel lieu ? C’est cette piste qu’elle explorera à nos côtés lors de sa résidence.

Présentation complète de son parcours artistique sur cette page

.

—- Pour aller plus loin —-

Les dessins de Nathalie sur son tumblr :
http://nathalielahargue.tumblr.com/

Son compte Instagram :
https://www.instagram.com/nathalie_la_hargue

—- Presse résidence  —-

Journal de Montreuil 4 MARS 2015

Présentation de la résidence dans l’hebdomadaire le Journal de Montreuil, suite à l’Assemblée Générale de l’association, le 14 mars 2015

article voix du nord

Article publié dans La voix du Nord, le 26 octobre 2015

004

Publication dans Le Journal du Montreuil du 28 octobre 2015

echo62 en ligne

Présentation de la résidence dans l’agenda en ligne de l’Echo62

Oukankoi

Publication dans le Oukakoi d’octobre 2015

Page mise à jour le 21 avril 2019

Lecorpoete |
Histoiredelartedna |
Arts Guil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Audtour
| Richard vanloot
| Fredecreations